SPECIALE FÊTE DE MERES ACHETEZ 2 GAINES ET VOUS AUREZ 20% DE REMISE SUPPLEMENTAIRE ! ✈︎ Livraison offerte
SPECIALE FÊTE DE MERES ACHETEZ 2 GAINES ET VOUS AUREZ 20% DE REMISE SUPPLEMENTAIRE ! ✈︎ Livraison offerte

News Detail

Comment répondre aux questions des enfants en cette période de confinement COVID19?

Comment répondre aux questions des enfants en cette période de confinement COVID19?

  • Pourquoi le monsieur porte un masque ?
  • Est-ce que tu m'interdis de sortir parce que j'ai fait quelque-chose de mal ?
  • Quand vais-je revoir ma maîtresse, mes amis ?
  • Quand vais-je pouvoir ressortir ?
  • Ma grand-mère va-t-elle mourir ?

Avant huit ans, un enfant n'a pas de réelle conscience du temps.

Inutile, donc, de leur dire que le confinement prendra peut-être fin dans quinze jours... voici les conseils pour quelques questions précises de vos enfants

S'ils s'interrogent sur le fait de ne plus voir leurs amis/maîtresse : on peut leur expliquer que tout le monde est dans cette situation, et qu'ils ne sont pas les seuls.

Ce n'est pas parce qu'ils sont malades ni parce que leurs amis le sont.

S'ils vous demandent pourquoi ils ne peuvent pas sortir : dites-leur de façon très claire que ce n'est pas parce qu'ils sont punis.

Quand une situation inédite arrive, l'enfant a tendance à penser qu'il en est responsable.

Il faut absolument leur ôter cette idée. Il est également important de leur expliquer que la décision n'a pas été prise par vous.

Pour les tout petits : On peut leur dire « Nous habitons un pays, la France. A la tête de ce pays il y a un Monsieur qui est comme ta maîtresse d'école. C'est le Président, c'est-à-dire le chef de la France : Il fixe les règles, donne les consignes. La dernière consigne qu'il a donnée à tout le monde était de rester tranquille chez soi. Si nous le faisons sérieusement tout le monde ira bien. Cette décision a été prise pour notre bien ». Et hop un petit cours d'éducation civique au passage !

Bien évidemment les explications sont à moduler en fonction du niveau de maturité de l'enfant et de ses capacités lexicales. L'idée étant, bien sûr, de rendre la conversation aussi peu anxiogène que possible

 

S'ils vous posent des questions auxquelles vous n'avez pas de réponse précise (quand va se terminer le confinement ?) n'ayez surtout pas peur de dire que vous ne savez pas. Mieux vaut un aveu d'ignorance qu'une information fausse qui pourrait rompre leur lien de confiance avec vous. De plus, les pédopsychiatres affirment que rien n'est plus angoissant pour un enfant qu'un parent tout puissant qui a réponse à tout !

S'ils ne posent pas de question, soyez attentif aux signaux non verbaux que vous envoient vos enfants : ainsi, s'ils n'utilisent qu'une couleur dans ses dessins, cela peut être un signe de préoccupation. Et cette couleur ne sera pas nécessairement le noir, contrairement aux idées reçues.

Avez-vous remarqué que dans les médias, la couleur principale des articles consacrés au corona virus est le mauve ou le bleu ? Si votre enfant utilise cette couleur de façon très récurrente, voire exclusive, c'est un signal. Essayez alors de le faire verbaliser.

En tout état de cause, autant que possible, ne devancez pas les questions et laissez-le venir, faute de quoi vous risquez d'imprimer vos angoisses sur les siennes.