SPECIALE FÊTE DE MERES ACHETEZ 2 GAINES ET VOUS AUREZ 20% DE REMISE SUPPLEMENTAIRE ! ✈︎ Livraison offerte
SPECIALE FÊTE DE MERES ACHETEZ 2 GAINES ET VOUS AUREZ 20% DE REMISE SUPPLEMENTAIRE ! ✈︎ Livraison offerte

News Detail

Syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF)

Aujourd'hui on affronte un thème très important pour la santé de bébé: le syndrome d’alcoolisation fœtale (SAF)

Ce syndrome touche au moins 1 % des naissances en France, soit 8 000 nouveau-nés chaque année.

La consommation de boissons alcooliques pendant la grossesse augmente de manière inquiétante.

A tel point que l’Académie de médecine a demandé que la lutte contre le SAF soit déclarée “Grande Cause Nationale“.

Les médécins n'arretent pas de nous prévenir sur les risques et pourtant plus de 20% des Français ignorents les risques que l'alcool peut generer chez le fetus.

LE SAF PROVOQUE DES TROUBLES GRAVES

En France chaque année, 8 000 nouveau-nés sont touchés par ce fléau.

Les formes graves de SAF complet frappent même 800 nourrissons par an.

Le SAF se manifeste par des troubles cognitifs, du comportement, de la mémorisation, voire des conduites addictives à long terme.

Ce syndrome ne concerne donc pas seulement les enfants en bas âge mais aussi bien tout au long de la vie .

Il n’y a aucun moyen curatif, la seule solution est la prévention.

La consommation d’alcool chez les femmes enceintes est pourtant en forte augmentation, il y a besoin de dépister l'alcolisation maternelle et foetale.

Les outils pour le dépistages sont: des auto-questionnaires pour permettre aux femmes qui seraient dans le déni de constater leur consommation réelle d’alcool ou encore des IRM très efficaces pour permettre de localiser des zones cérébrales impactées par l’intoxication à l’alcool chez le nouveau-né ou le fœtus.

Des bilans biologiques beaucoup plus précis permettent également, non plus de détecter le seul taux d’alcoolémie qui n’est que le reflet de la consommation alcoolique à un instant T, mais de mesurer des métabolites dérivés de l’éthanol, indicateurs de consommation excessive et répétée. Ces tests peuvent même être effectués à partir d’un simple échantillon capillaire de la mère ou par un dosage dans le méconium du fœtus (premières selles).

L’Académie de médecine alérte sur le fait que la lutte contre le syndrome d’alcoolisation fœtale soir déclaré “Grande cause nationale“, avec un seul mot d’ordre “ tolérance zéro alcool pendant la grossesse“.

Le repérage des troubles causés par l'alcoolisation foetale permet d'effectuer une recherche de malformations associées, d'élaborer la mise en place d'un programme d'intervention pour la prise en charge de l'enfant et l'accompagnement des parents. 

Le but est de prévenir la consommation d'alcool à l'occasion d'une autre grossesse et de diagnostiquer des troubles chez un aïné de la fratrie.

Les troubles liés à l'alcoolisation foetale sont les troubles de l'attention, de la mémoire, du raisonnement abstrait, des troubles du calcul, des troubles du langage, une déficience sensorielle (principalement visuelle), des troubles du comportement, des troubles des facultés d'adaptation et des conduites sociales, source de difficultés d'insertion sociale, parfois associé à un retard mental.

Les anomalies du système nerveux sont directement liées à l'alcoolisation foetale et leurs effets s'expriment de manière variable avec l'âge.

 

Chères Mamans le message est clair:
ZERO ALCOL PENDANT LA GROSSESSE!

 

PROTEGEONS NOTRE BEBE

PROTEGEONS LA VIE!